Homélie du dimanche 26 novembre par le frère Bruno-Joseph

Enregistrement audio

Homélie_Bruno_Joseph_28_11_2017

Texte

L’Église, toute entière, célèbre aujourd’hui le Christ, Roi; nous consacrons ainsi à Dieu le monde, tout l’univers créé, visible et invisible, et nous reconnaissons la royauté du Christ Jésus sur tous les hommes de tous les temps.

De cette royauté, Jésus en avait lui-même accepté le titre : « Es-tu le roi des Juifs ? » demande Pilate. Jésus déclare : « Ma royauté n’est pas de ce monde. » (Jn 18, 33.36) 37 Pilate lui dit : « Alors, tu es roi ? » Jésus répond : « C’est toi-même qui dis que je suis roi. »

Oui, Jésus accepte le titre de roi, mais seulement une fois trahi, renié, enchaîné, abandonné de tous, déjà condamné.

Pour cette solennité nous avons sortis les plus beaux ornements, mais nous présentons le Christ de tous les jours… sur la croix, crucifié, c’est là qu’Il est couronné Roi,

Oui, il est le Roi, mais pas comme les rois, comme tout le monde, pas comme dans le monde, car dans le royaume de Dieu, c’est un peu le monde à l’envers, mais dans un monde où Dieu ne « vient pas pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. » Mt 20, 28

Un monde où le plus petit est le plus grand, le plus pauvre est le plus riche, où sont heureux les doux, les pauvres de cœurs, ceux qui pleurent.

Un jour, des pharisiens avaient demandé à Jésus : « Quand donc viendra le règne de Dieu? » De quoi parlaient-ils au juste, je ne le sais pas, mais Jésus leur répond : Quand, viendra le règne de Dieu ? Mais, ne le chercher pas au loin, ailleurs,  plus tard, un jour : « Le Règne de Dieu est au milieu de vous. »

Chaque fois que vous vous faites le frère de votre frère, c’est le Règne de Dieu qui arrive.

« J’étais là parmi vous, j’avais faim, j’avais soif, malade, étranger, et vous êtes venus jusqu’à moi !” C’est le Règne de Dieu arrivait, mon règne arrive quand vous devenez le frère de votre frère :  « Venez, les bénis de mon Père.

“Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ?

« … chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait »

J’étais ce plus petit. Je suis aussi ton voisin de pallier, je suis ton époux, ton épouse, ton l’enfant, je suis ton frère, je suis la caissière du Supermarché et j’en suis aussi le client, je suis le commis à la banque et je suis celui que tu sers, le croiras-tu, je suis le policier, le gendarme et je suis celui qui est interpelé, je suis celui qui se présente pour une confession, celui qui frappe à la porte du presbytère.

Oui, c’est à tout moment que je viens, en toute personne rencontrée,  en toute situation, en tout événement, en tout épreuve. A tout instant, en tout lieu, en tout temps, Je viens,

Aimer Dieu c’est vouloir qu’Il soit aimé; (que ton nom soit sanctifié) aimer mon frère, c’est désirer qu’il soit de plus en plus attiré en Dieu, (Que ton règne arrive et que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel)!

Le Règne de Dieu est là, ne l’attendez pas plus tard, n’allez pas le chercher au loin, ailleurs.

Le pape François résumait l’attitude évangélique vis-à-vis ces “plus faibles » : “L’Église, c’est-à-dire moi, est appelée à se faire toujours plus attentionnée et prévenante envers les plus faibles, en portant attention, en faisant attention à l’autre, une « attention aimante ». « Cela implique de valoriser l’autre dans sa bonté propre… (21 juillet 2015)

Il ajoutait : « Le véritable amour est toujours contemplatif, il nous permet de servir l’autre… simplement parce qu’il est beau, au-delà de ses apparences.»

Seigneur, que ton règne arrive… qu’il se réalise dans cette pauvreté qui est la mienne… Seigneur, que ton règne vienne… en moi, en ma communauté, dans l’Église, dans le monde entier.

Retraite sur le thème "Le Scapulaire de Notre-Dame du Mont-Carmel, une alliance concrète avec la Sainte Vierge", du vendredi 25 septembre (19h) au dimanche 27 septembre (16h)
commodo risus leo. elit. quis libero. Donec dolor id