Informations de dernière minute

Suite aux nouvelles annonces, 2 messes dominicales seront assurées par la communauté du couvent du Broussey :

  • 10h30
  • 16h30

Veuillez appeler la porterie (05 56 62 60 90) pour vous inscrire.


Chers frères et soeurs fidèles et habitués du Broussey,

nous voilà de nouveau en reconfinement pour un temps que nous espérons très bref afin de revivre ensemble les festivités de Noël.

La communauté de vos frères Carmes du Broussey vit ce temps avec vous dans le silence de la prière et dans la communion de toute l’Eglise. Nous savons combien vous manque les célébrations liturgiques et nous voulons vous dire combien vous nous manquez aussi.

Nous vous gardons dans nos prières et nous comptons aussi sur les vôtres afin qu’ensemble nous puissions vivre ce temps dans la ferveur de la communion fraternelle nourrie dans la Foi et l’Espérance.

Durant ce temps de confinement, la chapelle vous est ouverte pour vous recueillir personnellement sachant que les célébrations publiques ne sont pas autorisées d’après les consignes des autorités.

Merci pour votre fidèle amitié.

Fraternellement.
Vos frères Carmes


Exultez de joie, multitude des anges! 


C’est ainsi que commence l’Exultet, le chant d’acclamation de la Vigile pascale, alors que la nef de la chapelle reste dans l’ombre et que brille seulement la lumière du cierge pascal. Ce chant et ce signe disent merveilleusement bien toute la foi de l’Eglise en ce mystère sublime et central de la Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ.
« Si le Christ n’est pas ressuscité, notre foi est vaine », déclare sans ambage saint Paul.
Mais le Christ, nous le croyons, est vraiment ressuscité : telle est notre foi et la source de notre joie et de notre espérance!
Plus que jamais, en ces temps d’épreuve, nous avons besoin de cette espérance pour nous soutenir dans notre vie. Plus que jamais, en ces temps qui sont les nôtres, nous avons besoin de croire que notre foi n’est pas vaine, mais que, pour tous ceux qui croient en Jésus-Christ, la vie n’est pas anéantie par la mort, mais qu’elle est transfigurée par la lumière éternelle du Christ.
Sinon, comme le chante encore l’Exultet : A quoi servirait-il de naître sans le bonheur d’être sauvés?
Sans cette espérance, en effet, privée d’origine et de finalité, la vie serait bel et bien absurde. Mais la fête de Pâques nous dit que Dieu a vaincu le diable, le péché et la mort, et que désormais la vie n’est plus l’antichambre du néant, mais bien celle de l’espérance de la vie éternelle que le Christ nous a offerte par sa résurrection d’entre les morts.
A lui la Puissance et la Gloire pour les siècles sans fin!
C’est dans cette espérance que je vous souhaite un joyeux temps pascal,
A très bientôt nous l’espérons, après le 11 mai.

fr. J. Gabriel, ocd, 

le Broussey, 19 avril 2020, 2ème dimanche de Pâques

Retraite de Noël sur le thème "Noël : une Naissance et une renaissance", du dimanche 20 décembre (19h) au vendredi 25 décembre (16h)
eget consequat. dictum nunc id elit. ut lectus ut Phasellus Lorem vulputate,