La lumière de la bienheureuse Espérance jaillie il y a plus de 2000 ans dans notre monde se ravive chaque année en nos cœurs à l’approche de Noël. Le temps liturgique de l’Avent nous lance dans cette grande épopée de l’espérance chrétienne.

C’est un temps d’attente intime et personnelle, un temps de désirs confiants, un temps d’aspiration profonde vers le Sauveur qui vient. Il est déjà venu dans le mystère de son incarnation rédemptrice. Il vient de manière toujours renouveler dans notre âme, Il viendra avec puissance et grande gloire pour notre délivrance finale.

Dans cette triple venue rédemptrice, notre désir s’anime d’espérance ferme et notre attente s’active dans la vigilance de l’amour et de la prière.

« Frères et sœurs, que le Seigneur nous donne, entre nous et à l’égard de tous les hommes, un amour de plus en plus intense et débordant. »

Avec vos frères Carmes du Broussey, crions ensemble : « Maranatha ! Viens seigneur Jésus ! » Saint et fervent temps de l’Avent.