Informations de dernière minute

La communauté vous accueille de nouveau pour les offices.

Une préinscription aux messes du dimanche est nécessaire. Vous pouvez l’effectuer en téléphonant au frère Marie-Jean à l’accueil du Broussey aux heures d’ouverture au 05 56 62 60 90.

En raison des mesures sanitaires encore en vigueur, le nombre de places dans la chapelle étant limité à une quarantaine de personnes, la communauté vous propose le dimanche les horaires de messe suivant :

  • 10h30 (horaire habituel)
  • 17h (horaire supplémentaire)

Messes en semaine : pas de réservation


Accueil individuel : hébergement limité à trois personnes, repas en tables séparées.
Accueil des groupes : pas d’hébergement, pas de repas, pas plus de 10 personnes.
Horaires des confessions : de 9H30 à 11H ; de 15H à 17H ; téléphoner avant si possible.

Application StopCovid si possible.

Merci de votre compréhension, nous vous gardons dans notre prière,

Fraternellement.
Le Frère Hôtelier


Exultez de joie, multitude des anges! 


C’est ainsi que commence l’Exultet, le chant d’acclamation de la Vigile pascale, alors que la nef de la chapelle reste dans l’ombre et que brille seulement la lumière du cierge pascal. Ce chant et ce signe disent merveilleusement bien toute la foi de l’Eglise en ce mystère sublime et central de la Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ.
« Si le Christ n’est pas ressuscité, notre foi est vaine », déclare sans ambage saint Paul.
Mais le Christ, nous le croyons, est vraiment ressuscité : telle est notre foi et la source de notre joie et de notre espérance!
Plus que jamais, en ces temps d’épreuve, nous avons besoin de cette espérance pour nous soutenir dans notre vie. Plus que jamais, en ces temps qui sont les nôtres, nous avons besoin de croire que notre foi n’est pas vaine, mais que, pour tous ceux qui croient en Jésus-Christ, la vie n’est pas anéantie par la mort, mais qu’elle est transfigurée par la lumière éternelle du Christ.
Sinon, comme le chante encore l’Exultet : A quoi servirait-il de naître sans le bonheur d’être sauvés?
Sans cette espérance, en effet, privée d’origine et de finalité, la vie serait bel et bien absurde. Mais la fête de Pâques nous dit que Dieu a vaincu le diable, le péché et la mort, et que désormais la vie n’est plus l’antichambre du néant, mais bien celle de l’espérance de la vie éternelle que le Christ nous a offerte par sa résurrection d’entre les morts.
A lui la Puissance et la Gloire pour les siècles sans fin!
C’est dans cette espérance que je vous souhaite un joyeux temps pascal,
A très bientôt nous l’espérons, après le 11 mai.

fr. J. Gabriel, ocd prieur, 

le Broussey, 19 avril 2020, 2ème dimanche de Pâques

Retraite sur le thème "Christi Sponsa", du mercredi 8 juillet au dimanche 12 juillet
diam in dolor. elementum id, accumsan nec vel, eleifend quis elit. tempus