Les carmes déchaux

Le couvent du Broussey est avant tout un lieu de prière. Les frères, au nombre d’une douzaine, y célèbrent l’eucharistie et y chantent la liturgie des heures ; ils y font aussi leurs deux heures quotidiennes d’oraison, conformément à la pratique et à la spiritualité du Carmel thérésien. La chapelle est ouverte au public toute la journée, de sorte que les hôtes et les voisins peuvent prendre part à toute la vie de prière de la communauté. La disposition des lieux permet une bonne participation des fidèles.

Le Carmel masculin étant un ordre mendiant, les frères ne pratiquent aucun artisanat ni n’exercent aucune activité rémunérée ; tout leur temps de travail est consacré à l’apostolat ou à sa préparation. Cet apostolat s’exerce largement sur place, mais quelques ministères sont accomplis à l’extérieur. L’apostolat du Carmel est toujours ordonné à la promotion de la vie spirituelle. La jeunesse de la communauté lui confère un grand dynamisme dans ses activités apostoliques.

0803140082

De par sa situation géographique quelque peu insolite pour un couvent de Carmes, puisque ceux-ci sont plutôt familiers des villes, le Broussey est idéalement placé pour développer l’accueil des hôtes. En effet, distant d’une quarantaine de kilomètres de Bordeaux, il est situé dans un endroit très calme mais facilement accessible par la route ou par le train. En outre, l’endroit est de toute beauté ; placé au sommet d’une colline, le Broussey offre une vue dégagée sur les forêts et les vignes d’alentour, mais aussi sur le sauternais, les landes, et, exceptionnellement, jusqu’aux Pyrénées. C’est pourquoi les frères ont développé l’accueil spirituel a partir des années 1960. Ils pratiquent aussi les ministères de l’accompagnement spirituel et de la confession.

Ils assurent également d’autres ministères en dehors de leur couvent, notamment auprès de la famille du Carmel. les Moniales carmélites font en effet régulièrement appel à eux pour leur donner des retraites, sessions, journées de formation ; les laïcs du Carmel qui se réunissent une fois par mois reçoivent aussi la visite de frères du Broussey qui manifestent ainsi la communion spirituelle liant entre eux les membres de la famille carmelitaine dans leurs divers états de vie. Les frères assurent aussi une partie de la formation permanente de ces laïcs dans les régions Aquitaine, Pays de la Loire et Poitou-Charentes. D’autres communautés religieuses ou séculières font aussi appel aux frères pour assurer des ministères, de même que des groupes de jeunes et aumôneries.

Il faut signaler aussi un apostolat mis en place récemment et qui se montre très actif : ce sont les écoles d’oraison, qui connaissent un large succès et présentent l’intérêt d’être organisées en collaboration avec des laïcs, dans un cadre paroissial. Les participants s’engagent à venir aux six soirées et à s’exercer à l’oraison personnellement entre-temps. Les frères ont pu constater que non seulement les participants sont nombreux, mais encore qu’ils souhaitent donner une suite à cette école, sous plusieurs formes : soit en organisant des soirées d’oraison dans leur église, soit en demandant des sessions d’approfondissement, par exemple.

http://www.carmel.asso.fr/-Province-d-Avignon-Aquitaine-des-Carmes-Dechaux-.html

http://www.carmesdumidi.fr/

 

quis, mattis venenatis consectetur sit dolor. Praesent porta. id id Praesent